Le DAUPHIN (FUTUR LOUIS XI) en DAUPHINE

Vendredi 10 juin 2011 // 3 : La REGION et les ROIS de FRANCE

Le DAUPHIN LOUIS (FUTUR ROI LOUIS XI) en DAUPHINÉ (1447-1456) :

Depuis qu’en 1349 le dauphin Humbert II, sans héritier, a légué son territoire au fils aîné du Roi de France, celui-ci porte le titre de "Dauphin" et il est donc le suzerain de cette province. En 1355 le traité de Paris met fin aux guerres avec le comte de Savoie et fixe la frontière nord du Dauphiné sur le Rhône et le Guiers. Vers 1420 le Dauphiné s’est agrandi du Valentinois et du Diois légués par leur dernier comte.

JPEG - 6.8 ko
blason du Dauphiné

Le Dauphin Louis, futur Louis XI, fils de Charles VII et de Marie d’Anjou, est né à Bourges en 1423, alors que son père n’avait que 21 ans. Son enfance au château de Loches est solitaire et il souffre de l’indifférence de son père. Bien qu’on lui confie épisodiquement quelques responsabilités, comme lieutenant-général au Languedoc en 1438 par exemple, il complote et intrigue très vite contre son père et son entourage, qui se méfient de lui. Pour l’éloigner et l’occuper, le Roi l’autorise à aller en Dauphiné recevoir l’hommage de sa province.

JPEG - 21.6 ko
le Dauphin Louis (vitrail de la cathédrale de Toulouse)

Début janvier 1447 le dauphin Louis chevauche vers son apanage : libéré de la tutelle paternelle, il va gouverner un état, où il va séjourner près de 10 ans. Louis visite la province, qu’il veut moderniser et unfier. Il fait rédiger un registre des droits, privilèges et libertés le "Registre Delphinal" par Mathieu Thomassin, son conseiller. Louis organise la province en créant deux baillages : le Viennois avec 3 sièges (Grenoble, Bourgoin et St-Marcellin) et les Montagnes avec 4 sièges (Briançon, Embrun, Serres et Buis-les-Baronnies) et une sénéchaussée Valentinois et Diois avec 3 sièges (Crest, Montélimar et Valence). Montélimar est réunie complétement au Dauphiné en 1451. Louis soumet les féodaux et abolit la guerre privée. Il réduit les pouvoirs temporels des évêques : les évêques de Vienne, Valence et Grenoble lui rendent hommage, celui de Gap rebelle est contraint par le pape à se soumettre.

JPEG - 31.3 ko
Le Dauphin Louis reçoit le Registre Delphinal

Sa résidence principale est à la Côte-St-André, mais il se déplace fréquemment. En 1452 il crée une université à Valence et en 1453, le Conseil Delphinal est transformé en Parlement du Dauphiné à Grenoble. Le gouvernement du Dauphiné est pour lui un excellent apprentissage et il se comporte de plus en plus en souverain indépendant. Dès 1450, Charles VII s’en irrite, d’autant plus que Louis veut épouser une fille du Duc de Savoie Louis Ier : le roi refuse. Le Dauphin passe outre et épouse en février 1451 à Chambéry Charlotte de Savoie âgée de 12 ans...

JPEG - 105.1 ko
Carte ancienne du Dauphiné

A l’été 1452 le roi fait pression sur le duc de Savoie pour le détacher de son fils ; l’armée royale fait mouvement vers le sud-est : le duc de Savoie se désolidarise du Dauphin. Les capitaines du roi inspectent les défenses de Lyon et remplacent le commandant du château Pierre-Scize. L’armée royale repart vers le sud-ouest et la victoire de Castillon sur les Anglais (1453), qui termine la guerre de Cent-Ans. Louis peut alors mener une expédition en Italie, allié à René d’Anjou, mais l’affaire tourne court. En 1454 Louis se venge de son beau-père Savoie en ravageant le pays de la Valbonne et en occupant Montluel.

En 1455 le Dauphin est isolé diplomatiquement et en décembre Charles VII se met en route avec l’Armée Royale. Louis tente de négocier, mais ses conditions sont inacceptables pour le roi qui veut une soumission complète. Charles VII arrive en Lyonnais, il loge au château d’Yvours (à Irigny) et au château de Saint-Priest. En août 1456 Antoine de Chabannes entre en Dauphiné avec l’Armée Royale qui se positionne à Saint-Priest et Saint-Symphorien d’Ozon : le Dauphin Louis s’enfuit à travers la Franche-Comté pour se réfugier à Bruxelles auprès de Philippe le Bon, duc de Bourgogne...

Charles VII se fixe à Lyon et réunit par deux fois à Vienne les trois états du Dauphiné : par un habile mélange de promesses et de menaces, il amène à soumission les administrateurs et officiers de son fils. Une démonstration militaire achève de convaincre les hésitants. Le Dauphiné est rattaché au domaine royal, mais le Roi ne modifie pas l’administration mise en place ; le gouverneur du Dauphiné Louis de Laval est maintenu. Charles VII réside au château de Saint-Priest au sud-est de Lyon jusqu’en juillet 1457, chassé par la peste. Quant au Dauphin, le Duc de Bourgogne met à sa disposition le château de Genappe en Brabant, où il est rejoint par Charlotte. Là il va attendre encore pendant 5 ans la mort de son père (juillet 1461), qui le fait Louis le onzième, Roi de France : il a alors 38 ans.

dernière modification 02/2015
Sources : Bernard Bligny & coll. - Histoire du Dauphiné - Privat 1973 // Paul Murray Kendall - Louis XI - Fayard 1974