LE GENERAL LEBORGNE, GOUVERNEUR MILITAIRE de LYON

Mardi 21 mai 2013 // 14 : HISTOIRE MILITAIRE DEPUIS 1945

Le GÉNÉRAL LEBORGNE, GOUVERNEUR MILITAIRE de LYON :

Guy Leborgne est né à Rennes en 1920 ; il est doué pour le dessin, mais opte pour une carrière militaire. Entré à Saint-Cyr en 1939, il est affecté à Meknès en 1940. Après avoir terminé son cursus à l’Ecole d’Aix-en-Provence, il choisit l’Infanterie coloniale. Lieutenant en 1942 il est affecté à Bamako, puis à Casablanca. En 1943 il est volontaire pour l’organisation parachutiste "Jedburgh" et est entraîné en Grande-Bretagne. Il est parachuté en Bretagne le 9 juillet 1944 sous le pseudonyme de "Lezachmeur" ("grand-chef" en breton) et par son action 3000 hommes sont armés et organisés. Il est le premier à entrer dans Quimper et Pont-aven libérées. Il participe ensuite aux opérations dans les Ardennes, puis est parachuté en Hollande (opération Amherst avril 1945), où il est fait prisonnier. La guerre se termine pour lui avec la Légion d’Honneur et 3 citations.

JPEG - 23.2 ko
Bizerte 1961

Promu capitaine, Leborgne est affecté à l’Etat-major (1946-48) ; il est ensuite au bataillon de choc à Montlouis. Puis c’est l’Indochine (1950-53) au 8°BPC, dont il prend le commandement en 1952 : trente mois de combats et de succès, il est officier de la Légion d’Honneur. De retour en France, il est promu chef de bataillon et est stagiaire à l’Ecole de Guerre. C’est ensuite l’Algérie à l’état-major de la 10ème Région (1958-60). Nommé lieutenant-colonel, il sert au 3°RPIMa, dont il devient le chef de corps début 1961. A la tête de son régiment, il participe à l’opération sur Bizerte (juillet 1961) où son action est déterminante (commandeur de la Légion d’Honneur).

En 1962 il prend le commandement de l’Ecole des Troupes Aéroportées (TAP) à Pau et est promu colonel. Muté à l’Etat-Major des Armées (EMA) en 1966, le colonel Leborgne commande le Service Interarmée de l’Entraînement Physique et des Sports. Il est ensuite (1969) à la 25° brigade aéroportée de Pau, où il est nommé général de brigade. En 1970 le général Leborgne rejoint l’EMA, puis prend le commandement de la 11ème Division Parachutiste (11°DP) en 1973, où il promu général de division. Ce commandement (1973-76) est le couronnement de sa longue carrière de parachutiste.
Il lui reste une étape dans sa carrière militaire, celle qui justifie sa présence sur ce site : le 1er février 1976 le général Leborgne est nommé Gouverneur Militaire de Lyon et commandant de la 5ème Région Militaire avec rang de général de Corps d’Armée. Il est à l’inauguration du monument à la gloire de la cavalerie à la Part-Dieu. Comme il l’écrit modestement "les dorures du palais du gouverneur de Lyon récompensèrent ma femme, mes enfants...". Il fait son adieu aux armes en janvier 1980.

JPEG - 54 ko
L’adieu aux armes : fidèle au béret du parachutiste

Retraité, le général Leborgne ne va pas rester inactif : il renoue avec sa passion de toujours la peinture, sous le nom de Lezachmeur. En 1985 il devient peintre officiel de l’Armée et prend la tête en 1990 de l’Association des peintres officiels de l’Armée. Il est de plus admis en 1996 comme peintre de l’Air et de l’Espace. Le général Leborgne est décédé en 2007 à Paris et les honneurs militaires lui ont été rendus aux Invalides.

Avec le général Leborgne, la ville de Lyon a été une nouvelle fois honorée par la nomination d’un grand soldat et d’un artiste au poste de Gouverneur Militaire.

Sources : B. Demotz & coll. - Les Gouverneurs de Lyon - ELAH 2011 / Lezachmeur, le peintre et le soldat - Le Léopard d’Or - 2006