UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE à SATHONAY

Mercredi 8 avril 2015 // 9 : La III° REPUBLIQUE

LE PRÉSIDENT FÉLIX FAURE AU CAMP DE SATHONAY :

En mars 1895, l’envoi d’un corps expéditionnaire à Madagascar est décidé. Pour cette expédition, un régiment d’infanterie de marche le 200°RI est mis sur pied au camp de Sathonay, où le 121° RI doit se serrer pour laisser de la place aux nouveaux-venus. Il compte 3 bataillons à 4 compagnies pour 2800 hommes commandés par le Colonel Gillon. Son drapeau doit lui être solennellement remis par le président de la République lui-même.

Le général Duchesne, commandant de l’expédition et le général Voisin gouverneur militaire de Lyon sont la veille à Sathonay pour inspecter les préparatifs de la prise d’armes.
Le jeudi 28 mars le président de la république M. Félix Faure, parti la veille au soir de Paris arrive en train à 8h30 à la gare de Sathonay, accompagné du général Zurlinden ministre de la guerre et de l’amiral Besnard ministre de la marine. Accueilli par le maire de Sathonay M.Guillot, le président monte dans le landau présidentiel à 4 chevaux (venu de Paris) et escorté par des cavaliers du 7° Cuirassiers parcourt l’avenue de la Gare pavoisée jusqu’au camp de Sathonay.

JPEG - 53.8 ko
Remise des drapeaux

Le 200° RI entier est réuni pour la prise d’armes accompagnée par la musique du 121°RI. Le président remet leurs drapeaux au 200° de marche, ainsi qu’aux délégations du régiment d’Algérie du 40° BCP (composé de volontaires des chasseurs) et du 13° régiment d’infanterie de marine. Le président prononce alors le discours de circonstance aux accents patriotiques : " ... Notre drapeau porte dans ses plis tout le génie de la France... Vous saurez vous montrer dignes de la mission civilisatrice que vous confie la République...Vous inscrirez sur vos étendards ... un premier nom glorieux : Madagascar."

JPEG - 56.4 ko
Les 4 drapeaux
JPEG - 60.8 ko
Félix Faure face aux drapeaux

Il y a ensuite une remise de décorations, avec parmi les récipiendaires un aumônier (en soutane), puis une revue des troupes par le président dans son landau, avant le défilé final ouvert par le général Duchesne.

JPEG - 53.9 ko
Remise de décorations

Félix Faure va alors prendre un bain de foule avant de rejoindre à 10h 30 le banquet organisé sous un tente de 28 m de long. Le président visite ensuite très rapidement le camp, la bibliothèque, avant de rejoindre la gare à 13h40.
Le journaliste du "Progrès" qui couvre l’événement insiste sur la ferveur patriotique et républicaine, que manifeste la population envers le Président Félix Faure. Une rue de Sathonay-Camp porte toujours son nom.

L’expédition de Madagascar fut une promenade sur le plan militaire (25 tués), mais une catastrophe sur le plan sanitaire : 5700 morts des "fièvres" (essentiellement le paludisme), dont le colonel Gillon du 200° RI. La quinine a parfois manqué par défaillance de la logistique (le Service de Santé n’avait pas de moyens propres et dépendait de l’approvisionnement général), mais surtout les doses préventives administrées étaient insuffisantes.

Sources : l’Illustration /documents bibliothèque militaire Lyon - archives du Progrès /Bibliothèque municipale