Les GOUVERNEURS de LYON 1310 - 1612

Mercredi 15 juillet 2015 // 4 : Des GUERRES d’ITALIE à la REVOLUTION

TROIS SIÈCLES de SÉNÉCHAUX et GOUVERNEURS de LYON et de la RÉGION (1310 à 1612) :

Depuis le XIII° siècle, les territoires du domaine royal sont administrés par des baillis dans les régions du nord et des sénéchaux dans les provinces du sud de la France ; puis par la suite l’autorité royale est déléguée à un gouverneur ou un lieutenant-général.

Le TEMPS DES SÉNÉCHAUX 1310-1462 :
Après l’annexion au royaume en 1310 de Lyon et de son comté, la sénéchaussée de Lyon est créée en 1313. Les sénéchaux de Lyon sont en même temps baillis de Mâcon. Ces officiers royaux sont attentifs aux événements régionaux : transfert du Dauphiné à l’hériter du royaume ; derniers épisodes guerriers entre le Dauphiné et la Savoie (bataille des Abrets 1354).

JPEG - 5.6 ko
Grolée

Jean de Grolée est sénéchal de 1358 à 1363 ; il empêche les routiers qui dévastent les campagnes de s’emparer d’Anse, mais n’a pas assez de troupes pour s’opposer à la prise de Brignais. En 1362 lors de la bataille de Brignais, l’armée royale est vaincue et Jean de Grolée capturé est mis à rançon.
Le début du XV° siècle est troublé par les querelles entre "Armagnacs" et "Bourguignons" et par la guerre anglaise (défaite d’Azincourt en 1415). Le duc de Bourgogne s’empare de Mâcon en 1417. Humbert de Grolée devient alors sénéchal de Lyon (1418-1434) : fidèle soutien de Charles VII, il doit repousser des chevauchées bourguignonnes, réprimer des jaqueries. Il joue enfin un rôle majeur dans la victoire d’Anthon (1430) lors d’une offensive bourguignonne sur le Dauphiné.

Les GOUVERNEURS du LYONNAIS au XV° SIÈCLE :
À partir de 1462 le Roi nomme à Lyon des gouverneurs, avec délégation générale de l’autorité royale et tout pouvoir civil et militaire. Le gouverneur est issu de la haute noblesse, le plus souvent un militaire. Ils sont au dessus des sénéchaux, dont les pouvoirs diminuent. Comme le gouverneur est souvent absent pour le service du roi, un lieutenant-général peut le remplacer.

JPEG - 17.4 ko
Tanneguy du Chastel

Les deux premiers sont des hommes de guerre, fidèles du roi Louis XI : Tanneguy du Chastel, grand écuyer (1462-1468) et Jean de Lescun, bâtard d’Armagnac (1468-1473).
Nous trouvons ensuite 2 grands seigneurs régionaux. Jean II duc de Bourbon, dont les possessions du Forez et du Beaujolais-Dombes entourent le Lyonnais, est lieutenant-général de 1475 à 1486. Lui succède Philippe de Savoie comte de Bresse, lieutenant-général en 1486-1491. Par la suite il deviendra duc de Savoie pendant un an (Philippe II 1496-97).

Les GOUVERNEURS des GUERRES D’ITALIE :
Lyon devient pour les rois de France la base arrière de leurs campagnes en Italie. Les échanges avec l’Italie apportent une grande prospérité à la ville. Les gouverneurs sont des militaires de haut rang et plusieurs sont italiens.
- César Borgia (1498-1507) : ce fils débauché du pape Alexandre VI est nommé duc de Valentinois et gouverneur du Lyonnais en échange de l’annulation par son père du mariage de Louis XII. S’il fait son entrée officielle à Lyon en 1498, il n’exercera pas ses fonctions.

JPEG - 11.9 ko
Jean-Jacques de Trivulse

- Jean-Jacques de Trivulse (1507-1518) Giangiacomo Trivulzio, condottiere milanais, maréchal de France ; il est de toutes les batailles sous Charles VIII et Louis XII. Il entreprend à Lyon la construction des remparts.
- Just de Tournon (1518-1523) bon capitaine d’une illustre famille.
- Jacques de Chabannes sire de la Palice (1523-1525) il est de toutes les batailles sous Louis XII et François Ier, maréchal de France, il est tué à Pavie.
- Théodore de Trivulse (1526-1532), neveu de Jean-Jacques, maréchal de France, gouverneur de Milan avant Pavie.

JPEG - 20.7 ko
Théodore de Trivulse, maréchal de France, gouverneur du Lyonnais (1526-1532)

- Pomponne de Trivulse (1532-1536), lieutenant-général de son oncle depuis 1527, il fait face à la "grande rebeyne" de 1529.
- Cardinal François de Tournon (1536-1539), homme d’église, humaniste, conseiller de François Ier et diplomate, gouverneur du Lyonnais et du Forez - Beaujolais confisqués au duc de Bourbon. Il sera titulaire de l’évêché de Lyon de 1551 à 1562.
- Jean d’Albon de Saint-André (1539-1549) est un homme sage et mesuré, bon administrateur d’une ville de Lyon prospère.
- Jacques d’Albon de Saint-André (1550-1562) fils du précédent, grand homme de guerre, grand seigneur et homme de cour. Souvent absent, il est suppléé par des lieutenants-généraux. Les gouverneurs de la famille d’Albon font l’objet d’un article particulier.

Les GOUVERNEURS des GUERRES de RELIGION :
En avril 1562 les protestants prennent le pouvoir à Lyon. Soutenus par le baron des Adrets, ils tiennent la ville jusqu’en juin 1563.
- Jacques de Savoie duc de Nemours (1562-1571) homme de cour et bon capitaine, il restaure l’autorité royale à Lyon.

JPEG - 11.4 ko
Jacques de Savoie-Nemours

- François de Mandelot (1571 -1588) bon administrateur, fidèle au roi, il préserve la paix à Lyon, sauf après la Saint-Barthélémy, où il ne peut empêcher un massacre.

JPEG - 21.6 ko
François de Mandelot

- Charles-Emmanuel de Savoie duc de Nemours (1588-1593) fils de Jacques, il soutient la Ligue catholique et s’oppose au roi. Ce sont des années de guerre civile, Nemours est emprisonné par le Consulat de Lyon. La ville se rallie à Henri IV en février 1594. La ville est administrée par Alphonse d’Ornano et Pomponne de Bellièvre.
- Philibert de la Guiche (1595-1607) restaure l’autorité royale sur la ville et ramène la paix et la prospérité.
- César de Vendôme (1607-1612) : ce bâtard de Henri IV né en 1594 ne viendra jamais à Lyon. Il est suppléé par un lieutenant-général Charles de Neuville marquis d’Alincourt, qui lui succédera comme gouverneur.

À partir de 1612, Les gouverneurs du Lyonnais Forez et Beaujolais seront tous de la famille de NEUVILLE de VILLEROY jusqu’en 1790 : un article particulier leur est consacré.

Source : Bernard Demotz & coll. - Les Gouverneurs de Lyon 1310-2010 - ELAH 2011