FRANCOIS Ier A LYON EN 1536

Lundi 16 novembre 2020 // 4 : Des GUERRES d’ITALIE à la REVOLUTION

FRANÇOIS Ier À LYON ET DANS LE SUD-EST EN 1536

OCCUPATION DE LA SAVOIE ET NOUVELLE GUERRE
Le duc de Milan Francesco Sforza meurt en novembre 1535. Cette mort attendue relance la revendication de François Ier sur le Milanais au profit de son 2ème fils Henri ; il menace l’empereur Charles Quint de guerre .

Charles II duc de Savoie

Le roi avait par ailleurs demandé au duc de Savoie Charles II, qui est le demi-frère de sa mère mais aussi le beau-frère de l’empreur, le passage de ses troupes sur son territoire. Celui-ci refuse : le roi décide alors l’occupation des terres de Savoie. En février 1536 l’amiral Chabot de Brion envahit la Bresse puis le Bugey ; d’autres troupes partent de Grenoble et de Briançon. En mars la Savoie est occupée ; c’est ensuite le tour du Piémont : Suse, puis Turin sont prises. À la mi-avril Chabot de Brion arrive à la frontière du Milanais. Entretemps le roi vient résider à Lyon.

Cette occupation déclenche une nouvelle guerre avec Charles-Quint : les impériaux investissent la plaine piémontaise, seule Turin résiste. Le 25 avril le roi fait une entrée solennelle à Montbrison comme comte de Forez, territoire inclus dans le royaume l’année précédente.
En juillet Charles-Quint envahit la Provence. Le connétable de Montmorency envoyé sur place, fait occuper Avignon, territoire pontifical, d’où il va mener une politique de la terre brûlée pour contenir l’invasion.

connétable Anne de Montmorency


La MORT DU DAUPHIN et L’INVASION DE LA PROVENCE
Le 2 août le dauphin François, 19 ans, boit de l’eau glacée après une partie de jeu de paume disputée à la maison du Plat près de l’abbaye d’Ainay où il logeait ; il tombe malade, mais part le lendemain avec le roi et sa suite en direction du sud. Le 4 ils sont à Vienne. Le dauphin très fiévreux est laissé en route au château de Tournon, où il meurt le 10 août. À Lyon la rue François Dauphin dans le quartier Bellecour perpétue son souvenir.

Le dauphin François


Le roi apprend la mort de son fils aîné à Valence : ce deuil inattendu va bouleverser le roi. L’écuyer du dauphin Montecuculi qui lui avait donné l’eau est accusé sans preuve de l’avoir empoisonné : il avoue sous la torture...
Le 12 septembre le roi rejoint le camp d’Avignon, d’où l’armée française surveille l’offensive de Charles-Quint, que le manque de ravitaillement va contraindre à la retraite. L’empereur a été vaincu sans bataille ; la Provence est libérée, mais elle est ravagée, surtout Aix. Le roi visite Arles et Marseille, puis reprend le chemin de Lyon où il arrive le 2 octobre.

NOUVEAU SÉJOUR À LYON
Le 7 octobre en séance publique le roi entouré des princes du sang et des ambassadeurs valide la condamnation à mort de Montecuculi. Celui- ci est trainé sur une claie de la prison de Roanne sur la place de la cathédrale où il demande pardon, puis jusqu’à la Grenette, où il est écartelé à 4 chevaux... Ses restes sont déchiquetés par la foule.
Le roi a t’il assisté à l’exécution ? Des sources l’affirment, d’autres n’en parlent pas... L’une d’elle dit que seule Marguerite de Navarre sœur du roi y aurait assisté et qu’elle en aurait été horrifiée...

Le cardinal de Tournon

En remplacement de Pomponne de Trivulse, le roi nomme le cardinal de Tournon, grand diplomate et homme de confiance, gouverneur à Lyon pour tout le sud-est du royaume et des provinces de la maison de Savoie récemment occupées. Avant de repartir fin novembre le roi autorise l’installation à Lyon d’une manufacture de soie par les piémontais Etienne Turquet et Barthélémy Naris.

La Savoie et le Piémont sont administrativement rattachés au royaume : Il ne reste plus au duc de Savoie que Verceil et le comté de Nice. Son successeur Emmanuel-Philibert devra attendre 1559 pour récupérer ses états par le traité de Cateau-Cambrésis.

Sources : Didier Le fur - François Ier - Perrin 2015 / René Guerdan - François Ier - Flammarion 1976