Le Maréchal de VILLARS

Mercredi 28 avril 2010 // 4 : Des GUERRES d’ITALIE à la REVOLUTION

Claude Louis Hector, Maréchal Duc de VILLARS (1653-1734) :

Claude Louis Hector de Villars est issu d’une lignée de négociants et de notables lyonnais (et non d’un bâtard de la maison de Savoie, comme cela est parfois écrit). Le dernier de ces notables est Balthazard de Villars, prévôt des marchands de Lyon en 1598 et 1610 et premier président du parlement de Dombes. Mais notre maréchal est issu d’une branche de cette famille installée au XVI° siècle dans la région de Condrieu et seigneurs de la Chapelle (aujourd’hui la Chapelle-Villars (42)). Pierre de Villars, père du maréchal, a eu une carrière d’homme de guerre et de diplomate.

PNG - 57.2 ko
château de la Chapelle-Villars

Son fils entreprend une carrière militaire : lieutenant-Général en 1693 ; il ne vient au premier plan qu’avec la guerre de succession d’Espagne. Il est victorieux à Friedlingen en 1702 : ses soldats le proclament Maréchal, ce que Louis XIV confirme. Il met fin en 1704-1705 à la guerre des Camisards dans les Cévennes par la négociation.
En 1708, il s’oppose à Victor-Amédée II de Savoie dans les Alpes. Appelé dans le nord, il se retranche à Malplaquet et oppose une telle résistance au Duc de Marlborough et au Prince Eugène, que ceux-ci victorieux ne peuvent exploiter leur succès (1709).

Créé Duc en 1705, il est nommé Pair en 1710. Alors que la guerre paraît perdue, Louis XIV lui confie sa dernière armée : il réussit par un mouvement tournant effectué pendant la nuit précédant la bataille à battre largement le prince Eugène à Denain, près de Valenciennes (24 juillet 1712). Le Régiment de Lyonnais participe à cette bataille, qui sauve le Royaume et permet d’obtenir la paix à des conditions honorables (traités d’Utrecht et de Rastatt 1713-1714). Villars est nommé Gouverneur de Provence en 1712.

En 1733 dans la guerre de Succession de Pologne, il commande l’armée en Italie et s’empare de Mantoue, mais il meurt à Turin alors qu’il s’engageait au Tyrol en direction de Vienne.
Cet habile et audacieux manœuvrier était devenu très vaniteux et s’était fait de nombreux ennemis.