Le Maréchal CATINAT

Vendredi 21 mai 2010 // 4 : Des GUERRES d’ITALIE à la REVOLUTION

Nicolas de CATINAT, Maréchal de France (1637-1712)

Nicolas de Catinat est né à Paris d’une famille de la noblesse de robe du Perche, son père est magistrat au parlement de Paris. Nicolas devient avocat, mais quitte le barreau pour une carrière militaire par dépit d’avoir perdu son premier procès. Il est distingué petit à petit par Louvois à cause de sa bravoure et de son intégrité et par la prudence méticuleuse avec laquelle il préparait ses plans de campagne.

JPEG - 16.6 ko
Catinat

Catinat est nommé lieutenant-général en 1688. Lors de la guerre de la "Ligue d’Augsburg" (1689-1697), coalition menée contre Louis XIV, il est en 1689 au siège de Philippsburg.
Il est ensuite nommé commandant en chef sur le front des Alpes et chargé de punir le Duc de Savoie Victor-Amédée II de sa défection. Catinat est vainqueur en Piémont à Staffarda en1690. Il conquiert Nice et son comté en 1691. En 1692 malgré son manque de moyens, il contient et refoule une armée de coalisés conduite par Victor-Amédée qui avait pénétré en Dauphiné jusqu’à Gap. Enfin en 1693 il remporte une victoire à la Marsaille (Marsaglia) en Piémont ; il est alors promu Maréchal de France. Le duc de Savoie est contraint de signer une paix séparée (traité de Turin 1696).

En 1702 au début de la Guerre de Succession d’Espagne, après un échec à Carpi, il est disgracié et se retire en son château de Saint-Gratien (95). Très apprécié par ses hommes, il a mérité le surnom de "père la pensée" pour ses conceptions stratégiques raisonnables et pour ne jamais inutilement risquer la vie de ses soldats.

JPEG - 107.6 ko
tombeau du maréchal de Catinat en l’église de Saint-Gratien

dernière modification 09/2016