Le SERVICE de SANTE des ARMEES à LYON

Samedi 21 août 2010 // 15 : Les INSTITUTIONS MILITAIRES

Le SERVICE de SANTÉ des ARMÉES à LYON et dans la RÉGION

Les HÔPITAUX MILITAIRES
Au début du XIX° siècle une "salle militaire" accueillait les soldats malades à l’Hôtel-Dieu.
Le premier hôpital militaire de Lyon est ouvert en 1831 sous le nom d’"Hôpital de la Nouvelle Douane", quai de la Charité, aujourd’hui quai Gailleton, dans un ancien couvent devenu établissement des douanes, puis caserne pendant la Révolution. L’hôpital militaire de la Nouvelle Douane est rebaptisé en 1888 Hôpital militaire Desgenettes. L’hôpital occupera les locaux pendant 115 ans jusqu’en juin 1946, date d’ouverture du nouvel hôpital Desgenettes dans le quartier du Vinatier. Les bâtiments de l’ancien hôpital ont été démolis pour faire place au Sofitel.

Le deuxième hôpital militaire est ouvert au moment de la guerre d’Italie en 1859, montée Saint-Sébastien sur les pentes de la Croix-Rousse, également dans un ancien couvent (les Collinettes), aussi reconverti en caserne à la Révolution. Appelé "hôpital des Collinettes" avant d’être baptisé hôpital Villemanzy en 1887, il aura en dehors de la Grande Guerre, une activité épisodique au XX° siècle pour fermer en 1946, devenant une annexe de l’Ecole du Service de Santé jusqu’en 1980. Il est aujourd’hui le Cercle Villemanzy, Résidence Internationale de Lyon.

ANCIENS ÉTABLISSEMENTS du SERVICE de SANTÉ
Le Centre de Recherche du Service de Santé des Armées (CRSSA), présent à Lyon dans l’enceinte de l’hôpital Desgenettes jusqu’en 1988, installé ensuite à la Tronche près de Grenoble dans les locaux de l’ancien hôpital militaire "Emile Pardé" a été fermé en juin 2013 pour être regroupé avec d’autres organismes de recherche sur le site de Brétigny-sur-Orge (91) (Institut de Récherche Biologique des Armées - IRBA).

Lyon a accueilli aussi la 14e SIM (Section d’Infirmiers Militaires) logée au fort de Sainte-Foy avant 1939, avec du personnel desservant les 2 hôpitaux militaires.

JPEG - 62 ko
14e SIM

Une Pharmacie Régionale de 1932 à 1984, puis un magasin de mobilisation jusqu’en 1998 ont fonctionné au fort Saint-Jean à la Croix-Rousse.

SITUATION en 2016

En 2016 six organismes du Service de Santé des Armées sont établis à Lyon et dans sa Région :

L’HÔPITAL d’Instruction des Armées (HIA) DESGENETTES
boulevard Pinel dans le 3ème arrondissement, établissement hospitalier ouvert à tous. Voir l’article particulier.

L’ÉCOLE de SANTÉ
l’École du Service de Santé des Armées est implantée à Lyon depuis 1888 ; elle accueille les élèves officiers Médecins et Pharmaciens pendant leur formation universitaire. Déménagée à Bron en 1981, elle est désormais la seule école par la fermeture de son homologue de Bordeaux. En juillet 2011 elle a pris le nom d’ École de Santé des Armées (ESA) héritière des traditions des 2 écoles. Voir l’article particulier.

JPEG - 54.9 ko
Le site des écoles de Bron

L’ÉCOLE du PERSONNEL PARAMÉDICAL des ARMÉES (EPPA)
Son transfert progressif depuis Toulon est commencé. La nouvelle promotion s’est installée à Bron à coté de l’ESA. Cette école prépare au diplôme d’infirmier des personnels des 3 armées et de la Gendarmerie, donc dans un cadre totalement interarmée. La nouvelle promotion a participé a la prise d’armes du 11 novembre 2016 place Bellecour. La garde du drapeau comprenait un personnel de santé, un pompier, un légionnaire, un transmetteur, un aviateur et un marin.

JPEG - 127 ko
La garde du drapeau de l’EPPA

Le CeFOS Centre de Formation Opérationnelle Santé
installé au camp de la Valbonne, dépendant de l’École d’Application du Val-de-Grâce, prépare les personnels santé partant en opération extérieure et assure des formations paramédicales au profit des personnels des armées de Terre et de l’Air.

JPEG - 37.6 ko
fanion du CeFOS

Le RÉGIMENT MÉDICAL (RMed)
également à la Valbonne est une unité de la Logistique de l’Armée de Terre (COM-LOG), dépendant techniquement du Service de Santé des Armées. Il vient de la fusion du 1er Rmed de Metz, du 2° RMed (régiment de Réserve) et du 3° Rmed de la Valbonne. Sa mission est la mise en œuvre des unités médicales opérationnelles du SSA. Il dispose d’une antenne chirurgicale, d’un groupement hospitalier, d’une unité de décontamination, de postes médicaux...

La Direction Régionale du Service de Santé des Armées (DRSSA) de Lyon,
à compétences inter-armées depuis 2005. Logée depuis 1936 au bastion St Laurent, place Bellevue, sur les pentes de la Croix-Rousse, elle a quitté en juin 2014 ce lieu historique pour se replier à l’état-major du quartier général Frère.

JPEG - 53.6 ko
La nouvelle DRSSA

Les CENTRES MÉDICAUX des ARMÉES :
À ces 6 organismes, il faut ajouter les 4 Centres Médicaux des Armées (CMA) mis en place dans les Bases de Défense de Lyon-Mont-Verdun, de La Valbonne-Ambérieu, de Grenoble-Annecy-Chambéry et de Valence, avec des antennes médicales dans les régiments ou bases éloignés de la portion centrale. Ces CMA ne dépendent plus que du Service de Santé, contrairement aux anciens Services Médicaux d’Unité (SMU) "infirmeries" qui avaient une double subordination.

dernière modification 11/2016