16 : FORTS, FORTIFICATIONS, GARNISONS, CASERNES et CAMPS MILITAIRES

FORTS, FORTIFICATIONS, GARNISONS, CASERNES et CAMPS MILITAIRES :

La fortification a suivi une longue évolution, commencée avec les mottes féodales, le donjon et les murailles des châteaux au Moyen-Age. Le château Pierre-Scize à Lyon, le donjon de Crest, le château d’Aubenas en sont des exemples. Les villes s’entourent de remparts, comme les fortifications de la Croix-Rousse à Lyon.

FORTIFICATIONS du XIX° SIECLE

Les progrès de l’artillerie imposent ensuite une autre conception, celle des forteresses ou citadelles, conception qui atteint son apogée avec les travaux de Vauban. Dans notre région les travaux portent sur les places fortes du Dauphiné comme Grenoble, Briançon, Montdauphin... Au XVIII° siècle le pouvoir n’a plus les moyens pour entretenir le réseau de fortifications laissées par Vauban. A la fin du siècle Montalembert propose la défense des places par un chapelet d’ouvrages, où l’artillerie joue le rôle principal.

Après 1815, une nouvelle politique de fortifications se met en oeuvre. Lyon est transformé tout au long du siècle en camp retranché en 2 phases. Sous Louis-Philippe, Rohault de Fleury reprend l’enceinte ancienne et fait construire 14 forts détachés en avant de l’enceinte ("Petite Ceinture").

Après 1871 le général Séré de Rivières confirme Lyon comme second camp retranché de France, avec une nouvelle ceinture plus éloignée de 23 forts ou ouvrages fortifiés ("Grande Ceinture"). Les articles concernant ces 2 phases de construction sont placés dans leurs périodes historiques respectives.

JPEG - 22.6 ko
Type de fort Séré de Rivières

Par ailleurs avec la réunion de la Savoie en 1860, une politique de fortification des frontières alpines se développe jusqu’aux forts Maginot, avant la guerre de 1939-1945.

Le livre illustré relatant l’histoire des Défenses de Lyon, enceintes & fortifications, paru en 2006 et coédité par les Éditions Lyonnaises d’Art & d’Histoire et l’Association des Amis du Musée d’Histoire Militaire de Lyon et de sa Région a été réédité en 2010 et est à nouveau disponible en librairie.

CASERNES et CAMPS MILITAIRES

A la Révolution, beaucoup de maisons religieuses et autres bâtiments sont transformées en casernes, comme la caserne de Serin et les Subsistances. Par la suite d’autres casernes sont édifiées à l’intérieur des forts, comme le quartier Général Frère, le fort La Motte, le fort St-Laurent et le fort St-Jean. Enfin des quartiers militaires sont construits sur des sites disponibles, comme les casernes de la Part-Dieu, la caserne de la Mouche...

Par ailleurs des camps militaires sont établis en dehors des villes, comme les camps de Sathonay et de la Valbonne.

Dernière modification05/2016

Le CHÂTEAU PIERRE-SCIZE à LYON

Lundi 6 décembre 2010 // 16 : FORTS, FORTIFICATIONS, GARNISONS, CASERNES et CAMPS MILITAIRES

Le CHÂTEAU PIERRE-SCIZE à LYON :
Ce château, démoli en 1793, s’élevait sur un éperon rocheux dominant la rive droite de la Saône. Agrippa gouverneur de la Gaule aurait fait tailler les contreforts du rocher qui gênaient la circulation terrestre, d’où le nom de Pierre-Encise ou Pierre-Scize.
Ce site à l’entrée de la ville a un intérêt stratégique évident et dès la première moitié du XI° siècle un donjon y aurait été construit selon F.Cuaz. Une construction existe de manière certaine en 1099, car l’archevêque (...) Lire la suite »

Le CHÂTEAU de CREST (Drôme)

Lundi 27 septembre 2010 // 16 : FORTS, FORTIFICATIONS, GARNISONS, CASERNES et CAMPS MILITAIRES

SEIGNEURIE, CHÂTEAU et BOURG de CREST (Drôme) :
Perché sur une crête, le château domine au nord la ville et la vallée de la Drôme. La partie la plus ancienne du XII° siècle est un donjon quadrangulaire, protégé du côté nord par un éperon triangulaire : cet éperon est surélevé par rapport au donjon et comporte une terrasse, à laquelle on accède par un escalier ménagé dans l’épaisseur du mur. Au XIV° siècle la surface du logis est augmentée en englobant le donjon dans une construction haute (45 m) abritée (...) Lire la suite »

Les CASERNES de la PART-DIEU

Vendredi 20 août 2010 // 16 : FORTS, FORTIFICATIONS, GARNISONS, CASERNES et CAMPS MILITAIRES

Les CASERNES de la PART-DIEU à LYON 1860-1968 :
Très importante emprise militaire dans le 3ème arrondissement de Lyon, les casernes de la Part-Dieu ont marqué l’histoire militaire de Lyon pendant plus de 100 ans. Ci-dessous le panneau d’information du musée consacré à cet important établissement militaire. NAISSANCE du QUARTIER
En 1830 la Part-Dieu est le nom d’un vaste domaine agricole appartenant aux Hospices Civils de Lyon, avec en son centre une maison forte la "grange de la Part-Dieu" située (...) Lire la suite »

Les FORTIFICATIONS de la CROIX-ROUSSE

Samedi 19 juin 2010 // 16 : FORTS, FORTIFICATIONS, GARNISONS, CASERNES et CAMPS MILITAIRES

Les FORTIFICATIONS de la CROIX-ROUSSE :
Les fortifications de la Croix-Rousse s’étendaient du Rhône à la Saône en ligne droite à l’emplacement du boulevard de la Croix-Rousse actuel. Un premier rempart existait probablement depuis le début du XV° siècle à cet endroit en avant du véritable rempart de Lyon qui était aux Terreaux. L’initiative du remplacement des « vieux fossés » par une enceinte bastionnée revient au Roi Louis XII en 1512. La construction commence dès 1513 mais est très lente ; François Ier (...) Lire la suite »

1 | 2 | 3