7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

De la RESTAURATION de 1815 à la GUERRE DE 1870-1871 :

La période est caractérisée par une succession de changements de régime amenant des troubles politiques (1830, 1848) et d’évolutions économiques provoquant le déclin de l’industrie de la soie et des émeutes sociales à Lyon (révolte des canuts de 1831, 1834). Le général Rohault de Fleury chargé sous Louis-Philippe de la direction des travaux de fortication fait réaliser la première ceinture de fortifications de Lyon.

Sous le Second Empire la ville de Lyon se transforme radicalement, de même que l’économie et les communications. De 1853 à 1873 Lyon est le siège de la 8ème Division militaire. Le Maréchal de Castellane joue un rôle militaire majeur pendant cette période.

En 1860, suite à la campagne d’Italie, la Savoie opte pour le rattachement à la France, ce qui conduit à revoir la géographie des fortifications alpines.

Mais le Second Empire tombe suite aux défaites de la guerre de 1870-71. Le gouvernement de la Défense Nationale ne peut redresser le verdict des armes, malgré le courage des Mobiles et des Légions. Voir l’article sur Lyon dans la guerre de 1870.

La 1ère LEGION DU RHÔNE 1870-1871

Mercredi 22 février 2017 // 7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

La 1ère LÉGION du RHÔNE dans la GUERRE de 1870-1871
Septembre 1870 : la guerre contre l’Allemagne est bien mal engagée et la défaite de Sedan entraîne la chute de l’Empire et son remplacement par le gouvernement de la Défense Nationale. Celui-ci tente de continuer la lutte en créant dans l’urgence des régiments nouveaux.
La CONSTITUTION du RÉGIMENT
Ainsi un décret du 1er octobre crée dans le département du Rhône un régiment de marche de 3000 hommes à 3 bataillons d’infanterie, appelé 1ère Légion du (...) Lire la suite »

La REVOLTE des CANUTS en 1834

Lundi 2 juin 2014 // 7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

La RÉVOLTE des CANUTS de LYON en 1834 :
Depuis la révolte de 1831, les conditions de vie des ouvriers de la "Fabrique" lyonnaise n’ont pas changé, mais beaucoup rêvent d’une vie meilleure et le "mutuellisme" se développe. En février 1834 suite à un litige les mutuellistes votent la grève et le 14 février 25000 métiers arrêtent de battre : la grève dure 8 jours. En mars le député-maire de Lyon Prunelle vote à l’Assemblée l’interdiction des associations revendicatives ouvrières.
Le déclenchement du (...) Lire la suite »

La MOBILISATION SANITAIRE à LYON EN 1870/71

Dimanche 24 novembre 2013 // 7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

LYON dans la GUERRE de 1870-1871 : La MOBILISATION SANITAIRE :
La ville de Lyon a participé activement à l’effort de guerre en 1870-71 par l’envoi de renforts en hommes, les "mobiles" et les légions et par une mobilisation sanitaire.
MOBILISATION SANITAIRE DE LA VILLE :
À cette époque la mortalité par maladie est encore importante, même en temps de paix, puisque pour les 7 premiers mois de 1870, on enregistre dans les deux hôpitaux militaires 141 décès de militaires soit 20 par mois.
La guerre (...) Lire la suite »

La REVOLTE des CANUTS à LYON en 1831

Mardi 20 décembre 2011 // 7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

La RÉVOLTE des CANUTS à LYON en NOVEMBRE 1831 :
Il y a 180 ans en 1831, les ouvriers en soie (plus tard appelés les "canuts") comptent 30000 compagnons, 8000 chefs d’atelier travaillant à domicile et 750 "fabricants" qui sont les donneurs d’ordre dépendant des commandes. Cette industrie est très dépendante des contraintes économiques et la "fabrique" fonctionne par à-coups. S’il n’y a pas assez de commandes, les métiers chôment et les ouvriers qui ne sont plus payés sont très vite dans la misère... (...) Lire la suite »

Les FORTIFICATIONS de LYON de ROHAULT de FLEURY

Samedi 20 novembre 2010 // 7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

ROHAULT de FLEURY et la PREMIERE CEINTURE FORTIFIEE de LYON :
Le Général baron Hubert Rohault de Fleury (1779-1866) a été un acteur majeur de la politique de fortification.
Né à Paris, il entre à 16 ans à l’Ecole Polytechnique. A sa sortie en 1798 il va à l’Ecole du Génie de Metz. Il participe aux différentes campagnes de l’Empire : il est à Austerlitz (1805) et à Iéna (1806). Il est en Catalogne en 1808 et est blessé au siège de Gérone (1809). Lieutenant-colonel en 1814, il se rallie à Louis XVIII, (...) Lire la suite »

LYON dans la GUERRE de 1870-1871

Mardi 28 septembre 2010 // 7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

LYON dans la GUERRE de 1870-1871 : "MOBILES" et "LEGIONS" du RHONE :
Pendant la guerre de 1870-1871, Lyon et sa région sont épargnées par les combats, mais vont participer à l’effort de guerre par une mobilisation sanitaire et par l’envoi de renforts en hommes.
Les RÉGIMENTS de MOBILES :
En effet après les troupes d’active, il est fait très vite appel en août à la réserve mobilisable, la Garde Nationale mobile composée des hommes qui ont échappé au service militaire par tirage au sort que l’on (...) Lire la suite »

Le MARECHAL de CASTELLANE

Jeudi 24 juin 2010 // 7 : De la RESTAURATION à la GUERRE de 1870

Boniface de CASTELLANE, MARÉCHAL de FRANCE, Commandant Militaire à Lyon (1788-1862) :
Esprit Victor Elisabeth Boniface de Castellane est issu d’une ancienne famille noble provençale.
L’Empire
En 1804 il commence sa carrière militaire à 16 ans comme soldat ; sergent en 1805, il est sous-lieutenant de dragons en 1806 en Italie. En 1808 il est en Espagne, l’année suivante aide de camp, il est à Eckmühl et Wagram. Il est capitaine en 1810. En 1812 il participe à la campagne de Russie, toujours (...) Lire la suite »