Le Camp de Chambaran

Le CAMP MILITAIRE de CHAMBARAN (Isère)

Le camp de Chambaran (écrit aussi Chambarand) s’étend sur 1450 ha à la limite de la Drôme et de l’Isère dans le canton de Roybon sur la commune de Viriville. C’est un plateau argileux acide peu fertile avec des tourbières et des étangs.

Carte du camp appelé « Champ de Tir » (1967)

Le camp est acquis après décision du ministère de la guerre en 1881 sur l’initiative du général de Miribel, commandant de la 28° division d’infanterie.
C’est d’abord un champ d’expérimentation du canon de 75 par l’artillerie sur le champ de tir du plateau des Monettes.

Nettoyage des canons

Canon de 155 court

L’abreuvoir

Cyclistes et cantiniers

Le mess officiers et le kiosque à musique (années 1930)

Les baraquements (années 1930)

Aujourd’hui le camp possède des salles d’instruction, des installations sportives, une zone vie avec logements et restauration et diverses zones d’entraînement et champs de tir. Géré par le 7° BCA de Varces, il accueille divers groupes de stagiaires pour la formation militaire initiale (FMI) (engagés, santards, réservistes, élèves-infirmiers…)


À l’été 2014 le camp a reçu le label « Natura 2000 » attribué aux sites pilote pour la protection de la biodiversité : la faune et la flore y sont riches et préservées.

Article de 2018Documents : Musée Militaire Lyon